au Centre Wallonie Bruxelles


Sal La Rocca(b)  se produira le 8 décembre prochain au Centre Wallonie Bruxelles (20h, 8 €).
Il sera accompagné de :
Lorenzo Di Maio Guitare
Erwin Vann  Saxophone Ténor
Pascal Mohy Piano
Dré Pallemaerts : Batterie

Concert à l’occasion de la sortie de son dernier disque :

It Could Be The End

sur Igloo Records Ref: IGL230

Sal La Rocca Contrebasse
Lorenzo Di Maio Guitare
Pascal Mohy Piano
Hans Van Oosterhout Batterie
… et en invité :
Jacques Schwarz-Bart Saxophone

“Je connaissais déjà les qualités remarquables de Sal en tant que bassiste. J’ai pu aussi apprécier ses qualités d’être humain. Mais cette séance d’enregistrement a été pour moi l’occasion de découvrir le compositeur et aussi l’exceptionnel leader qu’est Sal. Il a un style d’écriture qui lui est propre et il a choisi pour cet enregistrement des musiciens capables de mener à bien sa vision. Cette expérience a été une pure joie. C’est l’un des disques dont je suis le plus fier!”  Jacques Schwarz-Bart

“(…) maestria et jubilation, on n’hésite pas à qualifier le résultat de “très bon disque contemporain”. (…) une irrépressible montée de joie intellectuelle et la montée du plaisir dans le corps.” Bruno Pfeiffer, SO JAZZ

” (…) un coup de maître, un album inespéré, attendu, magnifique. (…) Cet album vient à point pour réjouir quelques vieux blasés !” Jean-Marie Hacquier, JAZZ HOT N°660

” (…) L’album est lumineux et extrêmement bien balancé. (…) Un véritable disque de jazz actuel qui mêle le passé et le présent (…) Il y a du swing, du groove, de la force et de la tendresse. (…)” Jacques Prouvost, JAZZQUES

” (…) un jazz bien rythmé, classique et audacieux à la fois (…) de jolies compositions vigoureuses. SLR a désormais toute sa place au panthéon des créateurs belges. Une référence en quelque sorte.” Etienne Payen, CITIZEN JAZZ

… et last but not least, l’interview réalisée sur l’excellent blog Jazzques :
” Ton dernier disque s’appelle “It Could Be The End”. C’est sans doute la question que tout le monde te pose mais, n’est ce pas un titre un peu pessimiste?

(Rires) Oui, il y a même des gens que cela dérange. Mais, voilà, j’avais composé ce morceau et il fallait bien lui trouver un titre. Parfois on trouve le titre avant, parfois après. Et là, j’étais dans ma chambre, j’ai levé les yeux, j’ai regardé autour de moi et je me suis posé la question que tout le monde se pose presque chaque jour : ”Est-ce que tout cela va durer?”.

Tags:

You may also like

Comments are closed here.